The Queen can do no wrong!

La représentante de la reine au Québec, soit la lieutenant-gouverneur du Québec, anciennement Lise Thibault, accusé d’avoir trompé les contribuables et d’avoir utilisé des fond publiques ( pour un total de 6 chefs d’accusation) refait surface! Elle désire être traité comme la reine de l’Angleterre elle-même, Radio-Canada publie aujourd’hui un article sur la dame de 73 ans qui désire  »L’IMPUNITÉ ROYALE » ET OUI….vous avez bien lû…. Totalement ridicule!

Dans une requête déposée en Cour supérieure, le nouvel avocat de Lise Thibault, Me Marc Labelle, fait valoir une règle de la common law britannique pour demander l’annulation du procès. Cette règle stipule que la reine ne peut mal agir puisque « the queen can do no wrong. » Pour cette raison, l’avocat de Mme Thibault plaide qu’elle « n’est pas soumise à la justice criminelle. » -SOURCE: http://www.radio-canada.ca/regions/Quebec/2012/06/12/002-annulation-proces-thibault.shtml

C’est relativement simple, dans le common-law

The Sovereign is deemed the « fount of justice »; although the Sovereign does not personally rule in judicial cases, judicial functions are performed in his or her name. For instance, prosecutions are brought on the monarch’s behalf, and courts derive their authority from the Crown. The common law holds that the Sovereign « can do no wrong »; the monarch cannot be prosecuted for criminal offences. The Crown Proceedings Act 1947 allows civil lawsuits against the Crown in its public capacity (that is, lawsuits against the government), but not lawsuits against the monarch personally. The Sovereign exercises the « prerogative of mercy », which is used to pardon convicted offenders or reduce sentences  – SOURCE: http://en.wikipedia.org/wiki/Monarchy_of_the_United_Kingdom

La reine n’est pas soumise à la justice puisqu’elle est la justice, au Canada c’est,  »la couronne » ou bien  »la reine » contre une personne accusé d’un méfait. Intéressant comment l’on peut voler des contribuables d’une façon surnoise et lorsque nous somme au pied du mur, invoquer une loi d’un autre pays et d’une législature différente MAIS qui pourrais s’appliquer… Je vous offre un petit rappel des dépenses de madame la représentante de la reine……Sans oublier qu’en plus d’un salaire annuel de 110,800$ et une allocation de dépense de base de plus d’un million de dollars qui est souvent dépassé….. (cette liste n’est pas exhaustive)

  • 1 005 $ pour une nuit passée dans une suite du Ritz-Carlton de Montréal, dont 825 $ pour la chambre seulement (2000).
  • Repas pris dans une chambre du Sheraton Montréal :
    – 569,81 $ pour un déjeuner (2003)
    – 852,59 $ pour un dîner et un souper (2003)
    – 751,11 $ pour un dîner (2004)
    – 468,28 $ pour un déjeuner (2004).
  • 1 663,20 $ pour 132 bouteilles de vin mousseux dans le cadre du 150e anniversaire du domaine Joly de Lotbinière (2002).
  • Une facture du Sheraton de Montréal pour 8 800 $ en nourriture et 9 300 $ de boissons, dont 172 bouteilles de vin (2002).
  • 400 $ de l’heure pour un magicien pendant une réception en plein-air.
  • 3 000 $ pour une prestation de Jean Lapointe accompagné d’un pianiste qui a duré 35 minutes, lors d’une réception (2001).
  • 19 000 $ pour un concert de la violoniste Angèle Dubeau et son ensemble La Pietà (2000).
  • 59 000 $ pour une réception en plein-air (2003).
  • 30 000 $, soit 445 $ par personne, pour une réception de Noël au Sheraton de Montréal (2001). De cette somme, 14 000 $ ont été dépensés en nourriture et 6 000 $ en cadeaux. Les 67 invités ont aussi pu garer leur voiture gratuitement à l’hôtel.
  • 17 436,59 $ pour une autre réception de Noël au Sheraton de Montréal (2003) où 105 convives ont bu un total de 127 bouteilles de vin, en plus de 88 cafés espagnols, 42 cognacs VSOP, 45 portos, 54 Grand Marnier, 20 scotchs «12 ans», six rhums, huit gins, 21 Bailey’s et 12 Tia Maria.
  • 4 034 $ pour fêter le 7e anniversaire de la nomination de Mme Thibault au Mount Stephen Club de Montréal (2004).-SOURCE: http://www.soscontribuables.ca/horreurs/index.html

Certaines personnes se gâtent avec notre argent, le lieutenant gouverneur du Québec voit ses tâches résumé à:

  • la nomination du premier ministre;
  • la nomination des membres du Conseil exécutif (ministres) sur recommandation du premier ministre, y compris l’affirmation des serments de discrétion et d’office;
  • la convocation, la prorogation et la dissolution de l’Assemblée nationale;
  • la sanction des lois, aucun projet de loi ne pouvant devenir une loi tant qu’il ne l’a pas sanctionné;
  • la ratification des décrets du gouvernement;
  • la nomination des juges des cours du Québec.
  • -SOURCE:http://www.lieutenant-gouverneur.qc.ca/roles-et-fonctions/role-constitutionnel.html

Je suis personellement outré de voir une tel chose, je suis également heureux qu’un journaliste nommé Mathieu Boivin du journal de Montréal à l’époque avait exposé les dépenses exorbitantes avant que le vérificateur général ne s’en mêle pour faire du ménage. N’oublions pas qu’au Canada les dépenses précises du gouv. general du Canada ne sont pas totalement disponibles et surtout TRÈS bien cachées.  C’est le moment de faire du menage dans des dépenses totalement inutiles comme celle-ci !

En terminant je vous propose cette réflexion, une représentante de la reine est-elle au dessus de la loi? Au dessus d’un peuple ?